Vous payez 3 500 € : l'orthodontiste gagne 2 000 €

Prenons un traitement typique en province, avec un coût de 3500 €. La moitié devient du bénéfice pur pour l’orthodontiste.

Autrement dit, quand les parents, payés à peine plus que le SMIC, demandent une réduction de prix à l’orthodontiste, en arguant qu’ils se saignent pour leurs enfants, et quand les orthodontistes leur prêtent une épaule pour pleurer, et qu’ils font un effort de 200 € (sur le prix total !), ces mêmes orthodontistes gagnent –sur le dos du patient– seulement 1 mois de SMIC à la place du 1.2 mois habituel.

Et si le coût du traitement est de 5 000 €, il est probable que l’orthondontiste gagne 3500 €.

Répartition des 3500 € de votre traitement

  • Appareil
  • Salaires des assistantes
  • Impôts divers
  • Achats (plus ou moins liés au cabinet, aux vins et chocolats, décorations, ...)
  • Charges sociales (dont... et surtout... retraite des dentistes)
  • Bénéfice de l'orthodontiste

Dans ce graphique, les chiffres sont issus de bilans de cabinets. Il s’agit donc de prix « moyens par traitement » : c’est ce que vous payez, comme chacun des 30 patients de la journée de l’orthodontiste.

« Appareil » représente le coût total des fournitures (en moyenne 200 € par traitement, pour les appareils, élastiques, empreintes, brosses à dents pour motiver les enfants, …). Ces éléments sont très peu cher à l’achat : 30 € pour un « cas en métal », jusqu’à 60 € pour un « cas esthétique », auxquels on ajoute 5 € pour deux arcs (67 € pour 25 arcs)…

« Salaires des assistantes » et « Impôts » sont clairs : 350 € en moyenne au total.

« Achat » représente 400 €, et contient les fournitures du cabinet (vous payez 50 € pour la décoration du cabinet…), la location des locaux (car les orthodontistes louent souvent leurs locaux à eux-mêmes, et cela vous coûte 80 € par traitement), les frais de blanchisserie (50 € par traitement), les « frais de déplacement » (pour inviter « les confrères » au restaurant ; 30 € par traitement), les cadeaux (champagne, chocolats, … ), etc.

« Charges sociales » : 550 € par traitement… car il faut payer les charges des assistantes, mais surtout la mutuelle des dentistes, pour que les orthodontistes s’assurent un revenu confortable en cas de maladie, et surtout une belle retraite…

« Bénéfice de l’orthodontiste » : 2000 € tombent finalement dans la poche de l’orthdontiste.

Cinq conclusions :

  • sur les 3500 €, le revenu de l’orthodontiste représente 2000 € environ
  • l’appareil ne représente que 7% du prix du traitement.
  • Un traitement « esthétique » n’est pas plus cher qu’un traitement « métallique » : la différence de prix n’est que de 30 € environ…
  • l’orthodontiste gagne 12 fois plus que l’assistante (ne dit on pas que, dans une entreprise avec beaucoup d’échelons hiérarchiques, il ne devrait y avoir qu’un facteur 12 ente le mieux payé et le moins bien payé ? Ici, on a 1 seul échelon…)
  • l’orthodontiste verse environ 3 fois plus pour sa propre retraite que pour celle de ses salariés